La carrosserie, quelque chose pour moi ?

Bien plus passionnant que tu ne le crois ! Bien plus passionnant que tu ne le crois !

En route pour la carrosserie CARE, une entreprise modèle en matière de politique du personnel. Qui donne notamment une chance aux jeunes apprentis en carrosserie.

Comme nous l’explique Pierre Lecoq, Regional Manager dans l’entreprise

« Ce n’est pas simple de trouver de bons ouvriers. Il faut les former. CARE investit énormément de temps dans les jeunes. Nous contactons nous-mêmes les écoles. Chaque filiale du groupe CARE peut puiser dans les adresses de la région. Chaque année, nous redémarrons la prospection dès le mois d’août. Nous prenons rendez-vous avec les professeurs. Et aussi avec les parents. Cette approche nous permet de toucher directement toutes les couches de la population. Une rencontre est organisée avec les parents. Heureusement, il est assez rare qu’un jeune arrête et si c’est le cas, c’est par manque d’intérêt. La motivation est donc essentielle. »

Apprendre à travailler Apprendre à travailler

« Nous faisons clairement comprendre à nos jeunes apprentis qu’il est très important d’avoir la bonne attitude. Arriver à l’heure, par exemple… Il nous arrive parfois de rencontrer des pères qui obligent leur fils à faire ce métier. Ce qui n’est bien évidemment pas la bonne attitude. Nous les évaluons et rectifions éventuellement le tir avec eux. Le tout en concertation avec leurs profs. Parfois à leur demande, parfois à la nôtre. Après un certain temps, nous en envoyons parfois quelques-uns suivre des compléments de formations. L’investissement se rentabilise peu à peu de lui-même. Les jeunes apprennent de nouvelles choses, ce qui les motive, tout en aiguisant leurs ambitions. Après ce type de formation, certains d’entre eux se voient attribuer des tâches plus élaborées.

undefined

Dans l’entreprise, nous désignons également des ‘parrains’ qui veillent à la bonne intégration de leurs ‘filleuls’ apprentis. Et qui nous aide à les former à certaines tâches plus spécifiques. Les jeunes doivent apprendre à s’adapter à la structure de l’entreprise, ils doivent ‘apprendre à travailler’. Ils atterrissent dans une entreprise relativement grande, qui possède une structure établie. »

Évolution technologique Évolution technologique

« Au début, nos gars doivent tout faire: la préparation, le montage et démontage, la tôlerie… Et ils vont découvrir, au fil du temps, ce qui leur convient le mieux. Aujourd’hui, il n’est plus possible d’être bon en tout. Le métier est devenu trop spécialisé. Le métier et les matériaux évoluent constamment, sans parler des techniques. Notre métier est de plus en plus placé sous le signe de la technologie. L’un des grands défis du futur est le développement des voitures électriques et hybrides, des véhicules qui sont bourrés de technologie. CARE est spécialisée dans les techniques de réparation "économiques", comme le spotrepair, le débosselage sans peinture et la réparation de pièces plastiques. Le spotrepair a toujours existé, mais il a connu d’énormes développements ces dernières années. En carrosserie, une bonne réparation passe aussi par l’évolution des produits, la peinture, par exemple, est déterminante. »

Image de marque Image de marque

« Malheureusement, l’image de notre secteur n’est pas toujours positive. Pourtant, il y a plein de métiers techniques passionnants, et qui exigent de grandes compétences. Les pouvoirs publics devraient investir pour redorer le blason de l’enseignement technique et professionnel. Les parents aussi devraient se rendre compte que les métiers techniques peuvent être captivants. Tout le monde ne peut pas devenir avocat. Et le chirurgien, alors? Ses mains sont aussi très sales après une opération, seulement il est très bien considéré par la société!", conclut Pierre. »

Autres conseils

Autres questions sur le secteur ?

Contacte-nous ici