Retour à l'aperçu

Apprenti chez Kronos : de la mécanique à la belle mécanique ...

Suivant

Kronos, le Porsche Centre de Gembloux, a déroulé le tapis blanc pour nous recevoir. C'est en effet par une épaisse couche de neige et à une vitesse moyenne de 20 km/h que nous sommes allés à la rencontre de Thierry Van Dalen, managing Director de Kronos.

Apprenti chez Porsche

Leerjongen/-meisje bij Kronos / apprenti chez Kronos

Comme toutes les autres marques, Porsche fait également appel à des stagiaires et/ou à des apprentis en mécanique automobile, qui doivent se plier à la règle numéro un du garage : la satisfaction de la clientèle.

« Chez Kronos, chacun a sa place dans l'organisation, chacun doit réussir parfaitement sa mission, du directeur à l'apprenti. » Si le ‘boss’ est exigeant avec son personnel, il l'est avant tout avec lui-même et prend à coeur son rôle de ‘maître de stage’ lorsque des jeunes lui sont confiés. Pour ce faire, il fait appel à un troisième acteur, indispensable dans la réussite du stage ou du contrat d'apprentissage : les parents.

« Avant d'accepter un stagiaire, je parle d'abord avec les parents pour connaître la motivation de leur fils (fils parce que nous n'avons jamais eu de mécanicienne au garage !). Par la suite, je les informe de l'évolution à l'atelier, mais je demande aussi une implication de leur part dans le suivi de la scolarité de leur enfant. C'est à eux à veiller qu'il se présente bien au cours et reste motivé. Chaque apprenti a une période de doute, c'est normal, c'est dans ces moments-là que les parents doivent soutenir leur enfant. »

Comment se passe un stage chez Kronos ?

Leerjongen/-meisje bij Kronos / apprenti chez Kronos

Les élèves viennent se présenter spontanément. Ils étudient soit dans des écoles techniques, soit dans des instituts de formation en alternance de type IFAPME. C'est la motivation qui sera décisive et devra toujours venir de l'élève. Avec, bien entendu, le soutien des parents.

Au quotidien, les stagiaires et apprentis sont épaulés par un technicien expérimenté les 6 premiers mois. Ensuite, ils deviennent de plus en plus indépendants dans leur travail tout en restant sous contrôle, pour devenir au bout de quelques années complètement autonomes, avec juste un contrôle final.

À l'issue de l'examen, un rapport de stage est rédigé. Une partie des points sera fournie par le garage, et l'autre partie en concertation avec le délégué à la tutelle. Les points de vue de l'enseignant et du mécanicien seront alors comparés.

La formation continue

Chez Porsche, les mécaniciens sont certifiés à temps limité puis doivent se reformer. Ils révisent leurs connaissances en électricité et en mécanique, mais aussi dans tous les domaines qui touchent aux nouvelles technologies, comme la formation aux véhicules hybrides complets, les systèmes CAN BUS, LIN, les nouveaux systèmes de gestion thermique, etc.

La formation est importante à tous niveaux de la profession car Porsche se situe à la pointe de la technologie. Prenons, par exemple, les ordinateurs de réglage, comme les radars d’assistance au freinage d’urgence en cas de rapprochement avant trop rapide. Les mécaniciens doivent également pouvoir travailler sur tous les modèles : en carbone/alu, sur des modèles hybrides ou non …

Les stagiaires et les apprentis ont également accès aux formations en ligne et suivent chaque année les mêmes programmes de formation évolutifs payés par la société (entre 8 et 10 jours par an) et dispensés par l'importateur ou l'usine. Ils sont également réinterrogés sur les bases ... il est donc de bon ton de ne pas s'endormir sur ses acquis. Les remises à niveaux sont donc indispensables et l'avenir sera axé toujours plus sur l'innovation, comme les moteurs à hydrogène, par exemple.

Il faut croire en la jeunesse

« Pour un garage comme le nôtre, c'est une victoire quand un jeune s'applique et réussit, cela nous fait plaisir de le voir s'épanouir. Chez Kronos, chacun fait partie d'une mission. Et nous accordons beaucoup d'importance au bien-être au travail. »